L’Union Européenne emboite le pas à Macron et prend seulement « acte » de l’élection de Tebboune sans lui adresser des félicitations

0
430

L’Union Européenne s’est contentée de prendre « acte » de l’élection d’Abdelmadjid Tebboune sans, pour autant, le féliciter pour sa victoire aux élections présidentielles. La réaction de Bruxelles a été exprimée publiquement par le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Josep Borrell Fontelles. 

Ce dernier, sur Twitter, a annoncé avoir « pris acte des résultats provisoires de l’élection présidentielle Algérie », indiquant espérer que l’élection permettra « de répondre à la profonde volonté de changement que les Algériens expriment » depuis le début du Hirak. Comme un certain Emmanuel Macron, ce haut responsable de l’Union Européenne a refusé de se réjouir des résultats de ces élections présidentielles massivement rejetées et contestées par les Algériens dans les rues. Comme Emmanuel Macron, le président français, Josep Borrell Fontelles n’adresse aucune félicitation à Abdelmadjid Tebboune, le nouveau Président algérien, et se contente d’un minima diplomatique qui en dit long sur la méfiance de l’Europe à l’égard du pouvoir algérien.

Cette réaction minimaliste ne manquera pas de susciter des réactions du côté du pouvoir algérien. Dés sa première conférence de presse, Abdelmadjid Tebboune avait très mal-pris la réaction de Macron qui ne lui a adressé aucune félicitation se contentant seulement de « prendre note » de son élection à la tête de l’Etat algérien.

 

LEAVE A REPLY