Exclusif. Soutien de certains généraux à Azzedine Mihoubi : Gaid Salah réprimande sévèrement les généraux-majors Bouazza et Mohamed Kaidi

0
1063

Une importante réunion a été organisée ce samedi matin au ministère de la Défense Nationale dans le bureau du Chef d’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah, a-t-on appris de sources sûres. Cette réunion a été organisée en présence de Saïd Chengriha, chef des forces terrestres, et le commandant des forces aériennes le général-major Hamid Boumaïza. Au cours de cette réunion, Ahmed Gaid Salah a convoqué le général Wassini Bouazza, le premier responsable de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), l’une des principales branches des services secrets algériens, ainsi que le général-major Mohamed Kaidi, l’homme qui avait succédé en avril passé à Bachir Tartag dans ses fonctions de coordinateur des services secrets auprès du ministère de la Défense nationale. 

Ces deux généraux ont été convoqués et savonnés par Ahmed Gaid Salah  en raison de leur implication directe dans des manoeuvres politiques visant à soutenir le candidat Azzedine Mihoubi, le patron du RND, dans le processus électoral du 12 décembre. Le Chef d’Etat-Major de l’ANP a soumis ses officiers subalternes à un véritable interrogatoire pour obtenir la vérité sur les démarches qui ont été accomplies au sein de l’institution militaire dans le but de favoriser au scrutin présidentiel le candidat Azzedine Mihoubi au détriment d’Abdelmadjid Tebboune, le gagnant du scrutin selon les résultats publiés par l’Autorité Nationale Indépendante des élections (ANIE).

Face à la grosse populaire et menaces d’Ahmed Gaid Salah, Wassini Bouazza et Mohamed Kaidi ont fini par avouer leur tort en reconnaissant qu’ils ont donné des instructions à leurs services pour s’impliquer aux côtés de Mihoubi. Mais ces deux généraux ont tenté de minimiser la gravité de leurs agissements en expliquant que leur intention consistait seulement à renforcer la crédibilité du scrutin présidentiel. Et pour ce faire, Wassini Bouazza et Mohamed Kaidi ont confessé à Ahmed Gaid Salah que leur objectif était de drainer le maximum d’acteurs politiques afin de les impliquer dans une intense compétition électorale dans le but de convaincre l’opinion publique et observateurs internationaux que le scrutin présidentiel du 12 décembre n’était pas joué d’avance.

Ahmed Gaid Salah n’a pas été du tout convaincu par ses explications et ses arguments. Il a laissé éclater sa colère en menaçant d’adopter des sanctions exemplaires et sévères à l’encontre de Wassini Bouazza et Mohamed Kaid. L’un de ses deux généraux sera, d’ailleurs, bientôt remplacé et limogé de ses fonctions, certifient nos sources. Par ailleurs, l’Etat-Major de l’ANP a commandé une enquête approfondie à la Direction Centrale de la sécurité de l’Armée (DCSA) pour identifier tous les officiers qui se sont associés à cette opération politique visant à « introniser » Azzedine Mihoubi. Et les premiers éléments de cette enquête peuvent mener jusqu’à de nombreux officiers militaires notamment certains assistants et secrétaires du Chef d’Etat-Major de l’ANP. Les conclusions de cette enquête ne tarderont pas à aboutir à des limogeages et même des inculpations de certains officiers militaires qui ont tenté d’abuser de leurs fonctions pour influencer les résultats des élections présidentielles du 12 décembre dernier en faveur d’Azzedine Mihoubi.

 

LEAVE A REPLY