Tebboune refuse de répondre à Macron et promet au Hirak « le changement » et le « dialogue »

0
572

Abdelmadjid Tebboune s’est enfin prononcé à la suite de sa victoire annoncée aux élections présidentielles du 12 décembre 2019. Et dés sa première sortie lors d’une conférence de presse organisée par son équipe de campagne, le nouveau Président algérien a promis au Hirak le « changement » et « un processus de dialogue ». « Je suis prêt à dialoguer avec le Hirak ou avec les représentants que le Hirak va désigner lui-même. Mon intention est très sincère », a indiqué à ce propos Tebboune. 

Tebboune a également expliqué que ce processus de changement sera concrétisé à travers une nouvelle constitution dont le projet d’adoption sera proposée à un référendum populaire, a-t-il promis. Abdelmadjid Tebboune a expliqué qu’il procéder à l’élaboration d’une nouvelle loi électorale pour « éloigner l’argent du processus électoral ». Par ailleurs, la nouvelle loi électorale devra permettre aux jeunes algériens de participer plus facilement à des élections en Algérie et de briguer des mandats législatifs.

Concernant une question qui lui a été posée à propos de la réaction du président français Emmanuel Macron qui s’est contenté de « prendre note » de l’élection d’un nouveau Chef de l’Etat à la Présidence de la République en Algérie sans pour autant lui adresser ses félicitations, Tebboune a refusé d’y répondre en affirmant que « je suis le Président élu par les Algériens. Ce que dit Macron ne m’intéresse pas », a-t-il répondu sur un ton serein.

 

LEAVE A REPLY