Confidentiel. Impliqué dans plusieurs affaires de corruption : un magistrat véreux promu président du tribunal de Tlemcen

0
669

Le ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, parle beaucoup de la lutte contre la corruption et fait de nombreuses promesses pour assainir le corps des magistrats. Malheureusement, entre le discours et la réalité, il y a encore tout un océan. Pour preuve, des magistrats impliqués directement dans des affaires de corruption, au lieu d’être sanctionnés et écartés, bénéficient de promotion. 

C’est le joyeux destin que vient de vivre le controversé et sulfureux ancien président du tribunal de Mostaganem, Si Fodhil Mohamed Amine. Ce dernier vient d’être nommé et promu Président du tribunal de Tlemcen, l’une des villes les plus importantes en Algérie. Et pourtant, comme il avait été prouvé et démontré par les récentes investigations publiées par Algérie Part, Si Fodhil Mohamed AMINE est nommément cité dans plusieurs de dossiers de corruption qui ont été transmis à l’inspection générale du ministère de la Justice.

En effet, nous avons découvert au cours de nos investigations que le président du tribunal de Mostaganem, Si Fodhil Mohamed Amine et le procureur principal de ce tribunal un certain Tchikou Nedjmeddine sont impliqués dans plusieurs affaires de corruption qui ont été dénoncées dans plusieurs courriers au ministère de la Justice. Une commission d’enquête s’est même déplacée à plusieurs reprises au niveau de ce tribunal pour élucider les faits. En vain. Les deux magistrats sont “couverts” et protégés par des décideurs puissants à Alger.

Et pourtant, les faits sont graves. Pour trafiquer un verdict, innocenter un riche malfrat, sauver la tête à un businessman richissime, ces juges ont bénéficié de voitures rutilantes, pots-de-vin payés rubis sur l’ongle. Preuve en est, un homme d’affaires de la région de l’Oranie nommé M. Meddahi a acheté une Volkswagen Passat au Procureur Tchikou Nedjmeddine et une Skoda Octavia de couleur noire à Si Fodhil Mohamed Amine. Ces deux précieux cadeaux lui ont valu la clémence de la justice dans une sombre affaire de détournements de fonds.

Nous retrouvons le nom de ces deux magistrats dans un autre scandale impliquant un certain Amine Hamou, propriétaire d’un cabaret huppé au niveau de la célèbre plage des Sablettes à Mostaganem. Gravement accusé dans une affaire de moeurs, le propriétaire du cabaret s’en est sorti indemne en dépit de toutes les preuves accablantes à son encontre. Le businessman fortuné n’a pas été sauvé grâce aux plaidoiries de ses avocats. Non, loin s’en faut. Un pot-de-vin de 800 millions de centimes a été versé au procureur et au président du tribunal de Mostaganem pour prononcer une… relaxe.

Et au moment où Si Fodhil Mohamed Amine profite des privilèges de son nouveau poste à la tête du tribunal de Tlemcen, son complice Tchikou Nedjmeddine a pu récemment placer sa propre belle-soeur Tchikou Sabrina à la tête du tribunal d’Ain Tedles dans la wilaya de Mostaganem. La justice vertueuse et propre est bel et bien un voeu pieux de Belkacem Zeghmati.

 

LEAVE A REPLY