Les obstacles ont été officiellement levés pour le groupe CEVITAL d’Issad Rebrab. Malgré l’emprisonnement de l’homme le plus riche du pays, les autorités algériennes n’ont pas hésité à débloquer les investissements du premier groupe privé en Algérie. CEVITAL a récupéré aujourd’hui mercredi les 1700 containers de ses équipements nécessaires au fonctionnement de son usine de montage des produits électroménagers de la marque BRANDT à Sétif. 

Malik Rebrab, l’un des fils d’Issad Rebrab, s’est déplacé jusqu’au port de Skikda pour récupérer toute cette marchandise bloquée depuis plus de 18 mois. Il s’agit d’un outil de production dont la valeur est estimée à plus de 5 milliards de Da, à savoir près de 50 millions d’euros.  Malik Rebrab et ses équipes ont commencé à gérer l’acheminement de cette marchandise vers l’usine de Sétit, bâtie sur un terrain de près de 50 hectares. Il s’agit de l’une des plus grandes usines de montage et fabrication des équipements électroménagers en Afrique.

Le groupe CEVITAL ambitionne de consacrer 70 % de la production de cette usine à l’export. Le gouvernement algérien a été convaincu par les assurances et explications présentées par les managers de CEVITAL. Le projet Brandt Algérie est donc officiellement lancé après avoir été bloqué par le régime Bouteflika.

LAISSER UN COMMENTAIRE