Exclusif. Le dossier de l’affaire de la cocaine du Port d’Oran confié à un nouveau juge inexpérimenté et pistonné

0
460

Le scandale de l’affaire de la cocaine du port d’Oran n’a toujours pas livré ses secrets. Le dossier judiciaire de cette affaire se trouve toujours dans les tiroirs du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger. Et cette fois-ci, le dossier change de main et c’est un nouveau juge d’instruction qui vient d’être désigné pour diriger et parachever l’instruction judiciaire sur ce méga-scandale qui a ébranlé le plus haut sommet de l’Etat algérien. 

En effet, nous avons découvert au cours de nos investigations que ce dossier judiciaire a été confié ces jours-ci au juge d’instruction Reguad Mohamed, un magistrat âgé d’à peine 33 ans et qui ne dispose d’aucune grande expérience dans le secteur judiciaire. Pis encore, il s’agit d’un juge inexpérimenté avec un parcours faible et insuffisant pour lui permettre de s’attaquer à l’un des plus gros scandales de l’histoire de l’Algérie contemporaine.

Ce jeune juge d’instruction est le fils d’un ancien président de la chambre correctionnelle de la Cour d’Alger. Et aujourd’hui, le père du magistrat en charge de l’instruction sur l’affaire de la cocaine du Port d’Oran a été nommé président de la Cour de Ghardaia. Selon nos sources, il doit sa nomination à ce poste stratégique du tribunal de Sidi M’hamed grâce aux relations et réseaux de son père.

Il est à signaler que le juge Reguad Mohamed a remplacé un autre magistrat inexpérimenté et « médiocre ». Il s’agit du juge d’instruction Sid Ahmed Samaoune de la 9e chambre du pôle judiciaire du tribunal de Sidi M’hamed à Alger qui dirigeait depuis l’été 2018 l’instruction judiciaire sur l’affaire de la cocaine du Port d’Oran. Mais le travail de ce juge n’a donné aucun palpable. Pis encore, Sid Ahmed Samaoune est impliqué dans les pratiques scandaleuses de Tayeb Louh, l’ex-ministre de la Justice enfermé à la prison d’El-Harrach depuis le 22 août dernier.

Comme il avait révélé récemment par Algérie Part, le magistrat Sid Ahmed Samaoune a été récemment auditionné par les enquêteurs de la Cour Suprême à propos de son rôle dans le réseau d’influence de Tayeb Louh qui avait instrumentalisé la justice algérienne pour ses propres intérêts politiques et les intérêts du pouvoir des Bouteflika. 

LEAVE A REPLY