Les parlementaires algériens ont dit non à la demande formulée par le ministère de la Justice concernant la levée de l’immunité parlementaire de Smail Benhamadi, député de la wilaya de Bordj Bou Arreridj, et l’un des membres de la famille Benhamadi, propriétaire du groupe Condor. 

Réclamé par la justice qui voulait le juger et l’inculper au même titre que ses frères Moussa, Abderrahmane, Omar et Abdelkerim, détenus tous à la prison d’El-Harrach depuis plusieurs semaines dans le cadre des poursuites judiciaires enclenchées pour des faits de corruption et de dilapidation de deniers publics.

Il ne restait qu’un seul des frères Benhamadi à l’extérieur de la prison d’El-Harrach : il s’agit de Smail. Ce dernier a bénéficié ce mercredi du vote de 156 députés qui ont dit non contre la levée de son immunité parlementaire. En revanche, 131 autres députés ont voté en faveur de cette mesure pour permettre à la justice de poursuivre Smail Benhamadi devant les tribunaux.

Avec 4 frères en prison, le dernier des Benhamadi a, semble-t-il, bénéficié de la clémence de ses camarades parlementaires qui n’approuvent pas vraisemblablement l’acharnement judiciaire font fait l’objet toute la famille Benhamadi. Que va faire maintenant le ministère de la Justice ?

LAISSER UN COMMENTAIRE