Le nom de l’ex-premier ministre, Abdelmadjid Tebboune est évoqué avec beaucoup d’insistance à l’occasion de la préparation du futur scrutin présidentiel que le pouvoir algérien veut organiser à tout prix au mois de décembre prochain. Or, comme Tebboune a disparu de la scène politique depuis l’été 2017, des lobbys sont en train de travailler sur son retour en voulant le réhabiliter à travers une cérémonie officielle qui sera bientôt organisée à l’hôtel El-Aurassi. 

En effet, nous avons appris au cours de nos investigations, qu’une organisation professionnelle, l’Union générale des entrepreneurs algériens, a été chargée de travailler très discrètement sur l’organisation d’une cérémonie d’hommage à l’hôtel El-Aurassi sur les hauteurs d’Alger. Cette cérémonie a pour objectif de réhabiliter officiellement Abdelmadjid Tebboune et de le remercier pour « tous les efforts auquel il avait consenti pour développer le secteur de l’Habitat et du BTP ces dernières années en Algérie ».

Les organisateurs de cette cérémonie veulent également « remercier Tebboune pour sa lutte acharnée contre les oligarques corrompus du régime Bouteflika », soulignent nos sources d’après lesquelles cet hommage permettra à Tebboune de revenir officiellement sur la scène politique. Mais cela signifie-t-il qu’il va jouer un rôle important dans les prochaines élections présidentielles ? Aucune source fiable n’a pu encore nous fournir des informations crédibles. Une chose est sûre : la date de cette cérémonie n’a pas été encore fixée alors que l’idée a germé il y a de cela plus de dix jours. Tebboune est donc toujours sur la short-liste des prétends au pouvoir, mais rien d’officiel n’a été encore décidé. L’armée n’a pas tranché sur le parrainage qu’elle veut, ou doit, offrir à un candidat aux prochaines élections présidentielles.

LAISSER UN COMMENTAIRE