La répression frappe encore. Une dizaine de manifestants ont été interpellés ce vendredi en marge des manifestations populaires du 22 février. Ces manifestants seront présentés dés demain dimanche devant le parquet du tribunal d’Abane Ramdane à Sidi M’hamed (Alger). 

Sur sa page Facebook, le Comité National pour la Libération des Détenus révèle les noms, photos et identités de ces manifestants interpellés depuis hier vendredi par les forces de sécurité à Alger. « Abbas Sami, Khiredine Medjani, Bachir Arhab, Wafi Tigrine, Mohamed Semallah et une dizaine d’autres manifestants arrêtés hier, lors de la marche du vendredi 13 septembre à Alger », souligne ainsi ce collectif qui s’est fixé pour mission « d’assurer la solidarité entre et avec toutes les familles des détenus d’opinion et politiques, d’informer l’opinion publique nationale et internationale des actions à mener pour la libération de ces détenus ».

La même source a que « pour le moment, il n’y a aucune accusation, ni port d’un drapeau amazigh, ni atteinte à l’unité nationale ou au moral de l’armée, ni atteinte au corps constitué ou agent de l’ordre ».  « Soyons nombreuses et nombreux demain matin à partir de 9h 30 au sit in devant le tribunal de Sidi M’hamed », conclut enfin le CNLD.

LAISSER UN COMMENTAIRE