La famille du général Djamel Amroune, décédé ce matin dans une unité de production industrielle relevant de l’ANP, a démenti la thèse du « suicide ». Contactés par la rédaction d’Algérie Part, les membres de la famille du général Djamel Amroune ont indiqué qu’il s’agirait de « mort naturelle ». 

L’un des enfants du défunt général a assuré à Algérie Part que son père ne pourra jamais « se suicider car il aime trop ses enfants ». Notre source a confirmé, néanmoins, que son père a été retrouvé mort dans son bureau au niveau de l’usine de fabrication des vêtements et accessoires pour les soldats de l’ANP, une unité de production située à Kharrouba à Alger.

La famille du général Djamel Amroune écarte également la thèse de « l’assassinat » et croit savoir qu’il s’agit d’un décès provoqué par une crise cardiaque. Signalons enfin que le ministère de la Défense Nationale n’a toujours pas encore réagi pour expliquer les circonstances de ce décès qui soulève plusieurs interrogations car d’autres sources bien introduites au sein de l’institution militaire parlent d’une version totalement différente de celle de la famille du général Djamel Amroune.

LAISSER UN COMMENTAIRE