Le dossier judiciaire de l’oligarque Mohamed Laid Benamor est finalisé au niveau de la Cour d’Alger et sera bientôt transmis au tribunal d’Abane Ramdane à Sidi M’hamed pour qu’un juge d’instruction puisse convoquer le patron du groupe Benamor, l’un des derniers symboles de l’oligarchie algérienne qui ont fait le bonheur du régime Bouteflika, a-t-on appris de sources sûres. 

L’ex-vice Président du FCE d’Ali Haddad et l’ex-président de la chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI) pourrait être convoqué à partir de demain jeudi au tribunal d’Abane Ramdane pour qu’il soit entendu, comme les autres précédents oligarques placés sous mandat de dépôt à la prison d’El-Harrach, dans le cadre d’une enquête sur privilèges illégaux, détournement de crédits bancaires et dilapidation de deniers publics ainsi que trafic d’influence.

Selon nos sources, plusieurs hauts responsables politiques dont l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal ainsi que l’ex-ministre de l’agriculture, Bouazgui Abdelkader, sont impliqués dans le dossier Benamor. Ces dirigeants politiques seront poursuivis pour octroi d’avantages indus lors de la passation de marchés publics et abus de fonction, conformément à l’article 33 de la loi 06-01 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE