L’actuel patron du FLN, Mohamed Djemaî, fait l’objet d’une enquête sérieuse de la justice à propos d’un grave scandale de corruption qui ébranle l’une des institutions militaires les plus stratégiques du pays, à savoir la direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA), a-t-on appris au cours de nos investigations. 

Selon nos recherches, Mohamed Djemai est soupçonné par la justice d’avoir versé un pot-de-vin de 120 mille euros à des officiers supérieurs de la DCSA en échange d’une « protection » et « impunité » qui lui permettaient d’échapper aux griffes des enquêtes enclenchées contre les réseaux de la corruption politique en Algérie.

Nous avons pu apprendre au cours de nos investigations que le nom de Mohamed Djemai a été évoqué par l’un des intermédiaires qui avait été employé par de hauts responsables de la DCSA pour monnayer « leurs services » auprès des hommes d’affaires et personnalités politiques. Ces hauts responsables de la DCSA affirmaient qu’ils étaient de proches et fidèles collaborateurs de Gaid Salah, le chef d’Etat-Major de l’ANP. Et partant de cette posture, ils étaient capables de garantir à leurs interlocuteurs une certaine « immunité » contre les poursuites entamées contre les oligarques ou des hauts fonctionnaires du régime Bouteflika.

Mais au début du mois d’août, une grosse enquête interne au sein de l’Armée a permis de procéder au démantèlement de ce réseau de maîtres chanteurs  qui parlaient au nom de « Gaid Salah ». Pas moins de 17 officiers supérieurs de la DCSA ont été interpellés et placés en détention préventive à la prison militaire de Blida. L’enquête suit toujours son cours. Et à ce stade, des témoignages concordants ont mené vers Mohamed Djemai lequel figure parmi les personnalités qui ont payé pour s’offrir les « services » de ce réseau de puissants décideurs militaires. Le ministère de la Justice prend le relai et Belkacem Zeghmati décide d’accélérer les procédures en demandant la levée de l’immunité parlementaire de Mohamed Djemai. Ce dernier sera bientôt convoqué pour éclaircir son rôle controversé dans ce scandale qui ne manquera pas de faire couler beaucoup d’encre.

LAISSER UN COMMENTAIRE