Nouvelle polémique au sein de l’Armée algérienne et du ministère de la Défense où une récente décision vient de susciter une énorme controverse. En effet, nous avons appris au cours de nos investigations que le colonel Abdellah Djebari, le chef de la fameuse brigade DSI, à savoir le détachement spécial d’intervention, une unité d’intervention d’élite de la gendarmerie nationale algérienne, a été écarté la semaine dernière et mis à la retraite dans des conditions troublantes. 

Le colonel Abdellah Djebari est l’un des officiers les plus respectés et estimés de l’armée algérienne. Il était pendant des années le pilier de la DSI, une unité d’élite spécialisée dans la lutte antiterroriste, la libération d’otages et la protection rapprochée des hautes personnalités.

C’est cette unité d’intervention qui s’était déployé le 16 janvier 2013 pour secourir les victimes de la prise d’otages de Tiguentourine. Plus récemment, cest la DSI qui a procédé à l’arrestation de tous les dirigeants accusés de corruption dans les scandales et dossiers ouverts par la justice à la suite de la chute du clan présidentiel des Bouteflika. Ouyahia, Sellal et les autres ministres ou hauts fonctionnaires ainsi que les oligarques les plus richissimes, leurs arrestations ont été supervisées par la DSI.

Cette brigade dispose, par ailleurs, de plusieurs équipements très sophistiqués. En dépit de son bilan positif et de la confiance de ses hommes, le colonel Abdellah Djebari a été mis à la retraite à la surprise générale alors qu’il devait prendre le grade de général le 4 juillet dernier à la veille de la traditionnelle cérémonie de célébration de la fête de l’Indépendance du 5 juillet.

Cette décision provient directement du cabinet du chef d’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah. Ce dernier a préféré placer à la tête de la DSI un homme à lui issu de ses propres fidèles collaborateurs. Selon d’autres sources, le premier responsable du haut commandement de l’ANP ne faisait pas confiance au colonel Abdellah Djebari.

Cette décision a suscité un énorme malaise au sein de ce corps stratégique incitant ainsi plusieurs militaires et collaborateurs du colonel Djebari à déposer leurs démissions.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE