Mohamed Khabech a dirigé l’AADL (Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement) de 2008 à 2012, avant de prendre la tête de l’Agence nationale de l’urbanisme jusqu’en 2015. Le 10 juin 2018, il est nommé par décret présidentiel chef de cabinet du ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville.

De sources sûres, nous avons appris que le directeur de cabinet du Ministère de l’habitat ne se serait plus rendu à son bureau depuis plusieurs jours, et toutes les tentatives pour rentrer en contact avec le lui se seraient avérées inutiles.

Tenus de forcer l’ouverture de son bureau, les services du Ministre Kamel Beldjoud ont pu constater ce matin, que le bureau du chef de cabinet avait été préalablement vidé, sans qu’aucune explication ne soit parvenue au Ministère.

Ce qui semble s’apparenter à une fuite concernant un haut cadre de l’état, a créé une véritable panique au sein du Ministère de l’habitat et du gouvernement Bedoui.

Cette disparition, inexpliquée pour l’instant, alimente toutes les rumeurs sur de prétendues implications du chef de cabinet dans des affaires de corruption. Une source nous a informé que ce serait suite à sa convocation par les services de gendarmerie qu’il aurait été pris de panique et aurait décidé d’abandonner son poste. D’autres sources parlent de problèmes de santé l’ayant contraint à une hospitalisation d’urgence…

Mohamed Khabech était également membre du conseil d’administration de la Société Algéro-chinoise d’investissement (SACI), joint-venture entre le géant chinois China State Construction Engineering Corp (CSCEC) et la Société d’investissement hôtelière (SIH, publique), qui détient notamment le Sheraton du Club des Pins et que dirigeait…Hamid Melzi.

Ce qui est sûr est que cet événement laisse 10 chargés d’études et de synthèse sans responsable direct, dans un secteur considéré comme sensible au niveau du gouvernement.

Nous tenterons de contacter, à notre tour, Mr Khabech et reviendrons très vite avec des informations plus précises sur ce sujet dans nos prochaines éditions.

LAISSER UN COMMENTAIRE