Le premier Ministre Bedoui, en qualité de représentant du Chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, ainsi que Sabri Boukadoum, le Ministre des affaires étrangères, se sont rendus au Japon, à bord du Gulfstream présidentiel 7TV-VPR, pour prendre part à la Conférence Internationale sur le Développement de l’Afrique de Tokyo (TICAD 7).
Cette conférence, qui a débuté le 28 août 2019, a pour thème le développement de l’Afrique. L’événement qui prendra fin le 30 août 2019, est organisé à l’initiative du gouvernement japonais conjointement avec les Nations unies, le Programme des Nations unies pour le développement, la Commission de l’Union africaine et la Banque mondiale.
le Japon a déclaré qu’il soutiendrait de manière proactive les efforts de l’Afrique pour leur développement à travers la collaboration entre les secteurs, public et privé du Japon.
Il est à se demander si la participation algérienne à ces conférences internationales, sert réellement à quelque chose.
En effet, en 2016, la déclaration de Nairobi avait été adoptée, soulignant l’idée de la promotion de systèmes de santé résilient pour la qualité de vie comme l’un de ses domaines prioritaires pour l’Afrique.
Au vu de l’état du secteur de la santé dans notre pays, il est à craindre que ces événements ne sont que pures récréations protocolaires coûteuses et sans conséquences pour le quotidien des algériens…

LAISSER UN COMMENTAIRE