L’été et le mois d’août n’ont pas stoppé les incarcérations entrant dans le cadre de la lutte contre la corruption enclenchée depuis la chute du clan présidentiel des Bouteflika. Ainsi, Moussa Ghelai, ex-wali de Tipaza, a été placé, ce jeudi 15 août, en détention par le conseiller enquêteur de la Cour suprême dans le cadre de l’enquête sur l’affaire de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel, annonce la Cour dans un communiqué officiel rendu public aujourd’hui jeudi. 

L’ancien ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf, poursuivi dans le cadre de la même affaire en tant qu’ex-wali d’Oran, a été placé sous contrôle judiciaire, avec l’interdiction de quitter le territoire national. Il s’est vu retirer ses deux passeports, diplomatique et ordinaire. D’un autre côté, les autorités ont ordonné également l’arrestation de l’ex-chef de Sûreté de la wilaya d’Oran, Nouaceri Salah et de l’ex-maire d’Es-Senia, Yahia Bounaka. Nouaceri Salah fut l’un des plus hauts responsables les plus influents de la police algérienne durant ces dernières années.

Son arrestation a été ordonnée dans le sillage d’une instruction déclenchée contre le directeur de wilaya du foncier, Mohamed Mebarki. L’ex-patron de la DGSN d’Oran a été auditionné par la Brigade économique de la Sûreté d’Oran. Les investigations portent en ce moment sur le détournement d’un patrimoine immobilier à Oran de plus de 100 milliards de centimes, soulignent enfin plusieurs sources concordantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE