Le grand ménage commence au sein de la justice algérienne où le nouveau ministre Belkacem Zeghmati a suspendu et limogé des juges suspectés de corruption. 

Il s’agit du procureur de la République du tribunal de Tlemcen et un autre magistrat exerçant au sein du tribunal d’El Harrach ainsi qu’un autre juge qui exerçait au sein de la Cour de Tiaret. Le procureur du tribunal de Tlemcen est accusé d’abus de fonction et violation volontaire des procédures réglementaires, indique un communiqué officiel du ministère de la Justice. Une enquête a été ouverte. Les deux autres juges font l’objet d’une enquête pour « non-respect du devoir de réserve et usurpation d’identité » et « abus de fonction et de comportements inappropriés ».

Il est à signaler en dernier lieu que le nouveau ministre de la justice Belkace Zeghmati avait été nommé récemment dans son poste pour mener un profond nettoyage de l’appareil judiciaire mis en place durant les années sombres de Tayeb Louh.

LAISSER UN COMMENTAIRE