Le parquet du tribunal de Sidi M’hamed a rendu public un communiqué qui relate les dessous de l’affaire de l’incarcération des frères Benhamadi, l’une des familles les plus riches du pays, et propriétaires du célèbre groupe Condor, fabricant de smartphones et d’équipements électroménagers. 

Selon ce document, les frères Benhamadi, placés sous mandat de dépôt, sont poursuivis pour blanchiment d’argent, privilèges illicites et détournements de crédits bancaires ainsi que d’autres graves accusations qui risquent de valoir plusieurs années de prison ferme à cette fratrie d’hommes affaires richissimes et ô combien puissants sous le règne de la famille Bouteflika.

D’après le même document, plusieurs hauts responsables sont impliqués dans le dossier des frères Benhamadi. Il s’agit des deux anciens premiers-ministres, Sellal et Ouyahia, ainsi que de l’ex-Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. La justice enquête également sur plusieurs marchés douteux et opaques conclus entre les entreprises des frères Benhamadi et Mobilis, le ministère de la Santé ainsi que des crédits bancaires obtenus dans des conditions troublantes auprès de la BEA.

LAISSER UN COMMENTAIRE