Incroyable, mais vrai ! Le procureur de la République près du tribunal d’Annaba qui avait requis une peine de 10 ans de prison à l’encontre d’un manifestant pacifique dont le seul tort est  d’avoir brandi le drapeau berbère faisait partie des magistrats qui sont sortis le 11 mars pour soutenir le Hirak à Annaba et promettre qu’aucun manifestant ne sera jugé ou emprisonné pour des affaires liées aux manifestations pacifiques du mouvement populaire du 22 février. 

Ce procureur s’appelle Tarek Moualkia et comme le montrent ces images en notre possession, ce magistrat avait tenté de surfer sur la vague du Hirak en espérant profiter des mutations de l’heure afin de satisfaire ses ambitions carriéristes. Mais à la suite de la chute du clan présidentiel des Bouteflika, ce juge a rapidement trahi le mouvement populaire pour « offrir ses services » aux nouveaux rois du système ! Et pour gagner leurs faveurs, Tarek Moualkia n’a pas hésité à accabler un jeune manifestant innocent d’une peine de… 10 ans de prison ferme. Tout simplement dégoûtant et révoltant.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE