Algérie Part a lancé une grande enquête sur le complexe de phosphate de la région de Bled El Hadba à Tébessa, qualifié en 2018 par les autorités algériennes du “plus important projet industriel lancé en Algérie depuis près de dix ans”.

Algérie Part a obtenu de nouveaux documents exclusifs qui dévoilent les dessous de ce méga-projet gelé pour le moment en raison des réticences des investisseurs chinois effrayés par l’instabilité chronique dans laquelle baigne actuellement l’Algérie. Estimé au départ à 6 milliards de dollars, l’exploitation du phosphate algérien à l’est du pays va couter finalement près de 16 milliards de dollars !

Des pratiques de surfacturation et des dilapidations de deniers publics ont caractérisé la gestion de ce méga-projet. Des hauts responsables au ministère de l’industrie et au ministère de l’énergie ainsi que du ministère des travaux publics sont impliqués dans ce scandale. Les révélations d’Algérie Part appuyées par des documents exclusifs ne manqueront pas d’attirer l’attention des enquêteurs des services de sécurité qui n’ont pas encore planché sur les enjeux stratégiques de ce méga-projet. Notre enquête sera publiée dans les prochains jours. A ne pas rater donc…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE