L’enquête sur le général Ghali Belkecir, l’ex-patron de la gendarmerie nationale, a pris un coup d’accélérateur depuis son limogeage le 24 juillet dernier. Les enquêteurs de la direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA) ont obtenu plusieurs enregistrements audio démontrant que le général Belkecir avait fait du chantage à l’égard de plusieurs personnalités et  richissimes hommes d’affaires. 

Ces enregistrements audio ont été remis au ministère de la Défense Nationale afin que le cabinet du chef de l’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah, prennent connaissance du contenu très dangereux de ces manoeuvres qui impliquant un haut gradé de l’institution militaire algérienne. En vérité, le général Ghali Belkecir avait instrumentalisé les unités d’élite et d’investigation de la gendarmerie nationale pour monter des dossiers contre les oligarques les plus riches du pays afin de les chanter par la suite pour leur soutirer des sommes conséquentes. Auparavant, plusieurs oligarques de l’ère Bouteflika avait témoigné au cours de leurs auditions sur les rapports mercantiles qu’ils entretenaient avec le général Ghali Belkecir notamment à travers le colonel Mourad Zaghdoudi, l’ex-premier responsable de la brigade de recherches de Bab Jedid, la plus importante unité de la gendarmerie nationale.

Mais aujourd’hui, à travers ces enregistrements audio, le ministère de la Défense nationale dispose de preuves accablantes sur la base desquelles il peut radier à vie l’ex-patron de la gendarmerie nationale et le poursuivre devant les tribunaux militaires.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE