M. Mouakli, le procureur de la République près du tribunal d’Annaba, a suscité un scandale national ce lundi. Ce procureur a choqué tous les Algériens en réclamant au parquet d’Annaba une peine de 10 ans de prison ferme à l’encontre d’un manifestant pacifique arrêté lors des manifestations du vendredi pour avoir brandi le drapeau berbère. 

En effet, ce lundi à Annaba, la justice a lancé le procès du manifestant Fetissi Nadir, un manifestant interpellé par les services de sécurité lors de la marche du vendredi du 5 juillet dernier. Ce jeune manifestant a été ensuite placé sous mandat de dépôt après avoir brandi le drapeau berbère. Et ce procès entrera dans les annales de l’histoire car le procureur M. Mouakli a provoqué deux incidents avec les avocats de la défense.

Des incidents qui ont perturbé fortement l’audience du procès présidé par la juge Semah Ghania. M. Moualkia, le procureur en charge de l’affaire a eu un premier accrochage avec l’un des avocats de la défense, avant d’interrompre le plaidoyer d’un deuxième avocat. Il s’en est suivi un petit accrochage verbal entre l’avocat et le représentant du ministère public. La présidente de l’audience décide, par la suite, de prendre les choses en main et rappelle au Procureur qu’il ne doit pas interrompre les avocats lors de leurs plaidoiries et qu’il aura la parole aussitôt que les avocats de la défense auront terminé.

Une remarque qui n’a pas été du goût du Procureur qui a décidé de continuer à crier pour interrompre la plaidoirie de l’un des avocats du manifestant, Me Kouceila Zerguine. Une situation qui a contraint la juge à interrompre l’audience pendant près de deux heures. L’audience a repris normalement après que tout le monde ait retrouvé son sang-froid.

Mais pour calmer les esprits, le verdict sera reporté au 8 août et les 17 avocats mobilisés pour la défense de Fetissi Nadir sont sortis dégoûtés et révoltés par les comportements du procureur M. Moualkia. Des agissements qui ne sont pas passés inaperçus puisque, a-t-on appris auprès de plusieurs sources concordantes, le ministère de la Justice a réagi rapidement à la suite de ce scandale en avertissant ce procureur indélicat et en le rappelant sévèrement à l’ordre. Mais cela suffira-t-il pour obtenir la libération de Fetissi Nadir ?

LAISSER UN COMMENTAIRE