C’est un véritable gâchis. La direction générale de Sonatrach vient d’abandonner officiellement la stratégie SH2030 qui devait lui permettre de se restructurer et de se moderniser pour améliorer sa productivité et sa rentabilité tout en se conformant aux normes les plus avancées du management international. Pour réaliser cette stratégie détaillée, la Sonatrach avait recouru entre 2017/2018 à une expertise internationale réalisée par le très prestigieux cabinet The Boston Consulting Group (BCG), l’un des plus grands cabinets internationaux de conseil en stratégie. Des dizaines de consultants de ce cabinet américain ont été dépêchés à Alger pour travailler sur cette stratégie. La Sonatrach a, d’ailleurs, signé un contrat de plus de 25 millions de dollars avec BCG pour s’offrir cette stratégie SH2030. 

Tout cet argent partira en fumée puisque cette stratégie a été abandonnée officiellement par le nouveau PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi. Décidément, ce PDG ne veut pas des plans d’action qui ont été élaborés par son prédécesseur Abdelmoumen Ould Kadour. Et pourtant, le travail réalisé par BCG s’étale sur plus de 40 mille pages ! Et la Sonatrach doit s’acquitter de ses 25 millions de dollars. La stratégie SH2030 englobe tous les aspects de la gestion d’une compagnie pétrolière internationale conformes aux standards internationaux les plus développés dans le monde.

Ce gâchis marque ainsi une inquiétante régression pour la Sonatrach qui risque de subir dans un futur proche les conséquences désastreuses de ce mauvais choix.

LAISSER UN COMMENTAIRE