Khaled Nezzar, l’ex-ministre de la Défense nationale au début des années 90, est très en colère contre Ahmed Gaid Salah, le chef d’Etat-Major de l’ANP et actuellement l’homme le plus fort de l’institution militaire algérienne. Réfugié en Espagne en Europe, Khaled Nezzar a lancé de graves accusations contre Gaid Salah en postant de sévères critiques sur son compte Twitter. 

En effet, Algérie Part a pu confirmer auprès de plusieurs membres de l’entourage de Khaled Nezzar que son compte Twitter est bel et bien l’émanation de l’ex-ministre de la Défense Nationale. Khaled Nezzar l’utilise en ce moment comme unique canal de communication pour commenter l’actualité politique du pays et s’en prendre à ses adversaires dont Ahmed Gaid Salah avec lequel le torchon brûle depuis l’enclenchement des enquêtes sur les affaires de son fils, l‘homme d’affaires Lotfi Nezzar, patron de l’opérateur privé SLC. 

Selon nos sources, Khaled Nezzar en veut terriblement à Gaid Salah qui avait le projet d’ordonner son arrestation pour le traduire devant le tribunal militaire de Blida en l’associant aux autres acteurs, général Toufik, Said Bouteflika et Bachir Tartag, dans les manoeuvres orchestrées pour « complot contre le haut commandement de l’ANP ».

En se réfugiant à l’étranger, Khaled Nezzar envisage de riposter et de discréditer Ahmed Gaid Salah. Et la guerre vient que de commencer.

LAISSER UN COMMENTAIRE