Au Canada, le député Pierre-Luc Dusseault a jeté un véritable pavé dans la mare en révélant que d’importantes sommes d’argent ont été transférées depuis l’Algérie à la suite de la chute du clan présidentiel des Bouteflika. 

« Il m’a été rapporté que depuis que des grands changements politiques, sociétaux et institutionnels sont réclamés par les soulèvements populaires du peuple algérien au cours des derniers mois, il y aurait d’importantes sommes d’argent qui seraient envoyées au Canada, particulièrement au Québec « , explique ainsi Pierre-Luc Dusseault, député de Sherbrooke (Québec), dans une lettre au ministre des Finances Bill Morneau.

Algérie Part a obtenu une copie de cette lettre dans laquelle le député canadien indique également que « Le peuple algérien est inquiet que le départ du gouvernement et de ses dirigeants se fasse en amenant avec eux en exil des fonds publics dilapidés ». « Ces sommes doivent être interceptées et retournées au peuple algérien. Ces dirigeants corrompus ne devraient pas pouvoir trouver un refuge au Canada pour ces fonds illégitimes », conclut Pierre-Luc Dusseault.

Algérie Part a pris attache avec ce député canadien pour lui poser des questions supplémentaires sur les informations qu’il détient concernant l’argent placé au Canada par la « classe politique et dirigeante algérienne actuelle, qui se prépare à un exil imminent ». A notre courriel, le députéPierre-Luc Dusseault a répondu enfin que « nous confirmons l’authenticité de cette lettre. M. Dusseault en est bel et bien l’auteur. Nous vous confirmons aussi que pour l’instant, nous n’avons pas encore de retour de la part des autorités canadiennes ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE