On le sait tous et le monde entier n’a pas cessé de le répété depuis hier 9 juillet, le pouvoir algérien n’a plus aucune légitimité en raison de l’expiration du mandat présidentiel d’Abdelkader Bensalah. Mais pour interagir avec cette situation inédite, Bensalah et son premier-ministre, Nourredine Bedoui, tentent de faire de la récupération sur le dos des joueurs de l’équipe nationale de football qui épatent les algériens et leur rend le sourire grâce à ses performances à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 organisée en ce moment en Egypte. 

Les joies du football pour tenter de manipuler les Algériens qui manifestent de manière grandiose chaque vendredi afin de réclamer le départ de tout un régime en fin de vie. Ainsi, un communiqué officiel de la Présidence de la République, explique que Abdelkader Bensalah, a rencontré  mardi le Premier ministre, Noureddine Bedoui, pour procéder à « l’examen des mesures envisagées en vue d’accompagner le processus du dialogue inclusif pour répondre aux préoccupations relatives à l’organisation de l’élection présidentielle ».

Mais le même communiqué prend la peine de souligner que les deux hommes n’ont pas parlé uniquement de cette fameuse organisation des élections présidentielles dont on ne sait toujours rien. Les deux dirigeants totalement rejetés par la rue et entièrement illégitimes du point de vue du droit constitutionnel et de la morale politique ont tenté de surfer sur les victoires de l’équipe nationale de football à la CAN 2019.

Dans ce sillage, Bensalah et Bedoui ont décidé d’adopter des mesures « en vue de faciliter les conditions de déplacement de nos concitoyens en Egypte pour soutenir notre équipe nationale lors de ses prochaines rencontres ».

Le chef de l’Etat « qui s’est félicité de l’excellente prestation de notre vaillante équipe nationale et des résultats qu’elle a enregistrés, a saisi cette opportunité pour exprimer ses félicitations et ses encouragements aux joueurs et au staff technique qui se sont montrés à la hauteur des espérances du peuple algérien, qui n’a pas cessé, de son côté, de manifester sa satisfaction et sa joie quant à la qualité des performances de notre équipe et de ses résultats probants », note ainsi ce communiqué.

Il y a ici clairement une tentative de récupération politique dans le but de retrouver un semblant de légitimité au moment où l’Algérie est officiellement plongé dans le « vide politique et constitutionnel ». Avec des mesures populistes, le pouvoir algérien espère affaiblir le Hirak et le détourner de sa véritable vocation. Cependant, cette récupération ne risque pas de fonctionner car les matchs de l’équipe nationale n’ont guère éloigné les Algériens de leur véritable combat, à savoir celui pour le profond changement démocratique dans leur pays. Chaque vendredi, ils sont, d’ailleurs, mobilisés avec des millions de manifestants dans les rues.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE