Jusqu’à cette heure tardive de la nuit, Abdelghani Hamel, l’ex-puissant patron de la DGSN de 2010 jusqu’à 2018, et son fils Ameyar, se trouvent toujours au tribunal de Sidi M’hamed à Alger où ils ont été convoqués depuis ce jeudi matin en compagnie de 19 autres personnes afin qu’ils soient auditionnés dans le cadre de plusieurs affaires traitées par la justice concernant l’empire du fameux milliardaire « Kamel le Boucher », le principal suspect dans le scandale de la cocaine du Port d’Oran. 

D’après nos informations, Abdelghani Hamel et son fils risquent bel et bien d’être placés sous mandat de dépôt. Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans des affaires de détournement de foncier et d’enrichissement illicite. D’autres personnes impliquées dans les mêmes affaires ont également comparu devant le tribunal, parmi lesquelles figurent d’anciens walis et des promoteurs immobiliers.

La juste tente de clôturer ce soir ses investigations sur les affaires juteuses de « Kamel le Boucher », l’un des promoteurs immobiliers les plus influents ces dernières années et l’un des oligarques les plus riches. Sa fortune, selon nos estimations, a dépassé récemment les 400 millions de dollars. 

LAISSER UN COMMENTAIRE