Avant de rejoindre le poste frontalier d’Oum Teboul dans la wilaya d’El-Tarf, le milliardaire Ali Haddad aurait fait une pause à El Khroub près de Constantine pour faire ensuite le voyage jusqu’à la frontière algéro-tunisienne dans un véhicule appartenant à un autre homme d’affaires, Salim Djeghbellou qui se serait également attaché les services d’un passeur pour faciliter la fuite de son ami et mentor Ali Haddad. 
Membre du FCE, Salim Djeghbellou est aujourd’hui porté disparu. Recherché par les services de sécurité pour compléter l’enquête sur les circonstances dans lesquelles Ali Haddad voulait quitter le pays, Salim Djeghbellou serait aujourd’hui en fuite.
Il est à souligner que cet homme d’affaires est dans la pièce de rechange automobile pour les véhicules poids lourd et industriels. Il a l’exclusivité de représentation en Algérie des marques Bosch et Continental. Ces dernières années, il avait essayé de bâtir un conglomérat à l’image de celui de Haddad et avait fait dans la diversification en investissant au niveau de l’Hôtel El Bey, près de l’aéroport Mohamed Boudiaf à Constantine.
Notons enfin que la SARL DJERBELLOU SONS MOTORS, disposant de succursales à El Harrach et à Hassi Messoaoud, est aussi le représentant de la marque Mitsubishi. Ayant raflé des marchés de prestations, reboisement aux abords des routes nationales et des axes autoroutiers à des prix très juteux, cet ami à Ali Haddad a réussi à se faire une fortune très considérable.

LAISSER UN COMMENTAIRE