Messaoud Leftissi fait partie de ces 18 manifestants recensés jusque-là et placés en détention provisoire par le tribunal d’Abane Ramdane à Alger pour avoir osé manifester avec le drapeau amazighe. Lors de son placement en détention, ce militant et manifestant pacifique a transmis une déclaration à son avocate,  Aouicha Bekhti.

Celle-ci a tenu à transmettre cette déclaration de Messoud Leftissi à tous les algériens et algériennes mobilisés dans les rues du pays depuis le 22 février en faveur du changement radical du régime politique dans leur pays. Visé par un mandat de dépôt, avant son incarcération à la prison d’El Harrach, il a fait savoir son avocate qu’elle doit absolument transmettre cette déclaration à la presse algérienne : « La liberté n’a aucun sens dans un pays en otage. Continuez à vous battre pour libérer l’Algérie. »

Les 18 protestataires écroués avaient été interpellés vendredi lorsque « les forces de police saisissaient les emblèmes en possession des manifestants autres que le drapeau national », selon la télévision officielle l’ENTV.

LAISSER UN COMMENTAIRE