L´Association sans but lucratif, de droit belge « Algériens Sans Frontières » (ASF), a été officiellement créé le 7 Juin 2019 par des membres de la communauté algérienne installés à l’étranger. Les membres du conseil d´administration de ASF sont :

1. Monsieur BELHOCINE Lachemi, avocat, Suisse.

2. Madame MERAD Beya, avocate, Belgique.

3. Monsieur DJILLALI Bachir, médecin vétérinaire, Canada.

4. Madame AZIZ Sihame, pharmacienne, Autriche.

5. Monsieur BEN GUESMIA Chafik, CEO contract management firm et journaliste, Etats-Unis.

6. Monsieur OUAISSA Rachid, professeur des universités (politologue), Allemagne.

Le but principal d´ASF est de soutenir le peuple algérien dans sa révolution pacifique initiée le 22 Février 2019, l’accompagner dans l´instauration d’un état de droit et d’une Algérie démocratique. ASF a aussi pour objectif de lutter contre la répression, contre la corruption et créer un pôle d’expertise qui regroupe des compétences algériennes dans la diaspora au service de la cause algérienne. Maître Lachemi Belhocine en tant que président de ASF avait lancé le 4 Avril 2019 un appel auprès du Conseil fédéral suisse pour recouvrer les biens et les avoirs financiers pillés par les dirigeants algériens. Le but principal de cet appel adressé aux autorités suisses étant d´empêcher que ces avoirs qui se comptent en plusieurs milliards de dollars soient retirés des banques suisses et transférés vers des paradis fiscaux inaccessibles.

L´appel lancé par Maître Belhocine fut très vite entendu par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) suisses qui a publié un écrit officiel le 15 Avril 2019, en précisant que le DFAE suit les développent récents en Algérie avec intention. Maître Belhocine a par ailleurs demandé l’application de la loi sur les valeurs patrimoniales (LVP), introduite auprès du parlement Suisse le 4 avril 2019, le gouvernement fédéral Suisse vient de geler à titre de précaution les avoirs illégitimes et illicites du clan Bouteflika en Suisse. En effet, Monsieur Cassis Ignazio, conseiller fédéral suisse a souligné lors de la session du parlement suisse du 11 Juin 19 que la suisse soutenait l´Algérie dans son droit de manifester pacifiquement. La stratégie de coopération suisse pour l’Afrique du Nord prévoit entre autres la possibilité de soutenir des projets en lien avec des processus démocratiques.

En matière de lutte contre les avoirs d’origine illicite, la Suisse a développé un dispositif s’appuyant sur deux piliers principaux : la prévention et la répression. La Suisse continue à suivre avec attention les développements en Algérie. En plus de la suisse, des démarches auprès du congrès américain ainsi que d’autres pays sont en cours. Nous tenons á préciser que ASF s´interdit toute appartenance politique. Vive l´Algérie libre et démocratique !

Sihame Aziz Porte-Parole d´Algériens Sans Frontières 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE