Jamais la revendication d’un Etat de droit n’a été aussi claire et aussi massive en Algérie. Jamais le commandement militaire n’a été mis sur la défensive comme aujourd’hui.

L’obstacle le plus important à la réalisation de cet objectif est la primauté du militaire sur le politique que nous avons héritée de notre histoire.

Pacifiquement et de façon déterminée nous devons inverser ce principe en expliquant aux militaires que ce n’est pas une revendication contre l’armée. L’armée est une partie indissociable de la nation. Mais la modernité à laquelle aspirent les jeunes générations imposent de dépolitiser la religion et l’armée.

Leur dépolitisation est nécessaire parce que l’armée appartient à tous les Algériens dont les opinions politiques sont différentes, et la religion appartient à tous les croyants dont les opinions politiques sont différentes.

Par Lahouari Addi

LAISSER UN COMMENTAIRE