Le procureur de la République près du tribunal d’Abane Ramdane à Sidi M’hamed vient de communiquer officiellement sur les dessous de l’affaire SOVAC qui a conduit l’une des plus grosses fortunes du pays, à savoir Mourad Oulmi, tout droit vers la prison d’El-Harrach. 

Selon le document rendu public par ce Procureur de la République, pas moins de 17 personnes ont comparu devant le tribunal d’Abane Ramdane dans le cadre de cette affaire troublante. Les chefs d’inculpation revêtent un caractère gravissime. En effet, il s’agit de « blanchiment d’argent », « dilapidation des deniers publics », « détournement  de crédits bancaires accordés par des établissements publics ou étatiques », « abus de fonction » et « d’octroi d’indus privilèges ». Plusieurs autres  accusations apparaissent dans le document que nous reproduisons ici pour nos lecteurs et lectrices.

Ce même document indique, par ailleurs, que 12 cadres et fonctionnaires sont poursuivis dans cette affaire dont 7 hauts cadres du ministère de l’Industrie et des Mines sans oublier 5 cadres de la banque publique CPA dont l’ex-PDG Omar Boudiab. 3 hauts cadres du ministère de l’Industrie ont accompagné le milliardaire Mourad Oulmi à la prison d’El-Harrach. 7 autres fonctionnaires ont été placés sous contrôle judiciaire. Aucune date n’a fixée pour le procès de l’oligarque Mourad Oulmi et de ses complices.

LAISSER UN COMMENTAIRE