Le 17è vendredi a été aussi grandiose que les précédents. La pression est assez forte sur les généraux et ils finiront par lâcher prise. La mobilisation est massive et la solution est politique et non militaire.

Les généraux essayent de se protéger en jetant les civils de service en pâture, et quand tous les civils corrompus seront en prison, ils commenceront par se débarrasser des généraux les plus encombrants. Mais attention, si la mobilisation populaire baisse, une répression féroce s’abattra sur les Algériens.

C’est ce qu’ont compris les jeunes manifestants qui scandent: ya hna ya ntouma. Amamouna dawla el kanoune, waraouna jahanama. Il vaut mieux avancer vers l’Etat de droit que de reculer vers la répression à grande échelle. « Ils » ont pris des photos de manifestants et de leaders, « ils » ont enregistré ce que nous avons écrit et dit. Il n’y a pas d’alternative. Ou bien l’armée devient une institution de l’Etat ou bien l’Etat restera une annexe de l’armée.

LAISSER UN COMMENTAIRE