Amara Benyounès sera auditionné aujourd’hui jeudi par le juge d’instruction près la Cour suprême (Alger), pour être auditionné sur des affaires de corruption. L’ex-ministre du Commerce et l’ex-directeur de communication d’Abdelaziz Bouteflika lors de la campagne électorale pour le 5e mandat est officiellement accusé de corruption et de trafic d’influence ou abus de pouvoir dans de nombreux dossiers. 

Mais, contrairement aux autres hauts responsables poursuivis également par la Cour Suprême, Amara Benyounès sera auditionné pour une affaire inédite et dangereuse : les financements occultes de la campagne électorale du 5e mandat. Les enquêteurs des services de sécurité ont repéré une immense quantité d’argent en espèces qui avait été récoltée et gérée essentiellement par Amara Benyounès.

Selon nos sources, il s’agirait de presque 600 milliards de centimes en espèces ! Une somme faramineuse dont les provenances sont plus que jamais douteuses. Amara Benyounès risque, à ce titre, d’être placé lui-aussi en détention provisoire. Ce destin sera scellé ce jeudi après-midi par la Cour Suprême.

LAISSER UN COMMENTAIRE