Après avoir été arrêté ce mercredi soir, à son domicile à Alger, par des éléments des services de sécurité, le général Ali Ghediri a été conduit à la « caserne Antar » de l’ex-DRS, à savoir les services secrets algériens, a-t-on appris de sources sûres. Cette caserne est située entre Ben Aknoun et Hydra. Elle abrite les locaux de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), l’une des principales branches des services de renseignement algériens. 

D’après nos sources, Ali Ghediri a été arrêté dans le cadre d’une enquête déclenchée par les services de renseignement sur les activités politiques de plusieurs anciens hauts gradés de l’armée et son nom est évoqué dans plusieurs dossiers.

Personne ne sait, pour l’heure, si Ali Ghediri sera relâché dans les heures à venir. Les autorités militaires n’ont encore communiqué aucune information sur ce sujet. Ali Ghediri s’est fait connaître sur la scène politique en se déclarant candidat à l’élection présidentielle d’avril 2019.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE