Gasmi Djamel est officiellement le nouveau Président de la Cour d’Alger. La nomination de ce magistrat a suscité un énorme espoir dans les rangs des juges algériens. Et pour cause, Gasmi Djamel est considéré comme l’un des juges les plus intègres et honnêtes en Algérie, attestent de nombreuses sources concordantes consultées par Algérie Part. 

L’ex Président de la cour de justice de Bordj Bou-Arréridj s »est illustré par son travail professionnel sur le terrain. D’après plusieurs témoignages que nous avons pu recueillir, ce magistrat cultive le sens de l’équité et le devoir de la transparence. Il ne croit pas à la « justice du téléphone » instauré diaboliquement par l’ex-ministre de la Justice, Tayeb Louh et ses sbires.

Gasmi Djamel a forgé sa réputation lorsqu’il dirigeait le tribunal de Bir Mourad Raïs en 2014. Toutes nos sources sont unanimes pour affirmer que sa nomination à la tête de la Cour d’Alger, la juridiction la plus stratégique et importante de tout le pays, va redonner un nouveau souffle à l’appareil judiciaire grippé en raison de sa domestication politique par l’ex-ministre Tayeb Louh. Son arrivée à la tête de la Cour d’Alger en ce moment crucial où la justice algérienne enclenche de nombreux procès contre les anciens puissants dirigeants du régime Bouteflika marque un pas en avant en faveur de la professionnalisation de la justice algérienne. A  Gasmi Djamel de prouver enfin qu’il est vraiment à la hauteur de cet espoir qu’il semble incarner.

LAISSER UN COMMENTAIRE