Plusieurs dirigeants et hauts responsables de l’opérateur public Mobilis ont été convoqués et entendus dans le cadre du dossier Tahkout qui a été traité par le tribunal d’Abane Ramdane à Sidi M’hamed. 

D’après nos sources, les enquêteurs de la brigade de recherches de Bab Jedid ont entendu effectivement le chef de la division des affaires générale de Mobilis, l’ex-Directeur des Achats et de la Logistique, Sakhri Walid, le Directeur Juridique et des contentieux,  Belkacem Walid, ainsi que la Chef de Département lancement des appels d’offres KHIAR Fatima Ezzohra.

Ces mêmes dirigeants de Mobilis ont été entendus également par le procureur général du tribunal Abane Ramdane dans les affaires liées au privilèges obtenus par Tahkout auprès de différents services de Mobilis et d’Algérie Télécom.

La justice et la brigade de Bab Jedid ont entendu précisément ses responsables au niveau D’ATM MOBILIS parce qu’ils ont été placés par Ahmed CHOUDAR, président Directeur général du groupe Algérie Télécom. Or, ce haut responsable, l’un des plus fidèles collaborateurs de la ministre Houda Feraoun, est très proche du milliardaire Mahieddine Tahkout.

Ahmed Choudar est soupçonné d’avoir exercé toute son influence sur les membres de la commission d’évaluation des marchés de l’opérateur Mobilis pour permettre aux entreprises appartenant à Tahkout de décrocher des marchés onéreux. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra sur ce dossier avec de nouvelles révélations.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE