L’ancien Premier-ministre, Ahmed Ouyahia, a quitté le tribunal Abane Ramadane à Sidi M’hamed vers 23 H 45, a-t-on confirmé auprès de nombreuses sources.  Quelques minutes plus tard, il a été suivi par l’ex-Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. 

Ces deux hauts responsables ne passeront donc pas la nuit à la prison d’El-Harrach. Mais ils ne sont pas, pour autant, à l’abri des poursuites judiciaires enclenchées dans le sillage du dossier Tahkout. Et pour cause, d’après nos sources, le sort de ces deux dirigeants politiques, à l’image de toutes les autres personnalités politiques citées ou impliquées dans des affaires de corruption, dépendra des décisions de la Cour Suprême qui devra reprendre tous les dossiers judiciaires pour juger officiellement ces hauts responsables de l’Etat. Et les futurs verdicts ne risquent pas d’être tendres avec Ouyahia, Zoukh et consorts, assurent enfin nos sources.

LAISSER UN COMMENTAIRE