L’armée algérienne n’est pas celle des années 1990. Les généraux issus de l’armée française sont partis. Et c’est parce qu’il y a eu ces changements que l’EM aujourd’hui n’a pas lancé les chars à Alger contre les manifestants.

Gaid Salah sait que les unités opérationnelles ne tireront jamais sur des manifestants pacifiques qui demandent un Etat sérieux. Je vais vous raconter une histoire vraie. Quand Boumédiène avait demandé à Ait Messaoudene, chef de l’aviation en 1967, de bombarder les chars de Zbiri, Ait Messaoudène lui a répondu: un avion algérien ne tire pas sur un char algérien. Boumédiène a demandé aux instructeurs russes de piloter les avions qui ont tiré sur les chars de Zbiri. Ait Messaoudene est devenu populaire dans l’armée.

Boumédiène ne l’a pas arrêté, il l’a nomme directeur d’Air Algérie. Il y a beaucoup de Ait Messaoudene dans l’armée et ils ne tireront pas sur les jeunes manifestants s’ils restent pacifiques. L’EM le sait et c’est pour quoi j’ai écrit que l’EM est politiquement isolé dans le pays. Il ne peut rien faire.

Si les vendredis continuent, l’EM se rendra au peuple, à son peuple, et ce sera à son honneur. L’honneur d’un officier est de servir son peule. Khaddam arjal sidhoum.

LAISSER UN COMMENTAIRE