Doucement, mais sûrement. Le géant français Total est en train de résoudre ses problèmes en Algérie. Après avoir conclu un accord à l’amiable avec les autorités algériennes pour lui permettre d’acquérir les actifs pétroliers de la compagnie américaine Anadarko, Total a débloqué son argent retenu au niveau de la Banque d’Algérie, a-t-on appris de sources sûres. 

Il s’agit des 73 millions d’euros de dividendes qui ont été retenues au niveau de la Banque Centrale Algérienne. Cet argent a été finalement débloqué et sera bel et bien transféré en France comme le souhaitait Total. C’est un important pas en avant pour Total qui a rencontré de nombreuses difficultés  depuis le  début du mouvement populaire en Algérie le 22 février dernier.

Ces déblocages interviennent après l’importante visite du PDG de Total, Patrick Pouyanné, en Algérie la semaine dernière. Une visite au cours de laquelle le patron du groupe français s’est entretenu longuement avec le ministre de l’Energie Mohamed Arkab.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE