Le colonel Mourad Zaghdoudi, l’ex-responsable et chef de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale, est une pièce majeure du puzzle de la corruption en Algérie. Depuis la fin du mois d’avril dernier, ce colonel a été incarcéré à la prison militaire de Blida après avoir été suspendu de ses fonctions à la tête de l’une des plus importantes unités d’élite de la gendarmerie algérienne. 

Officiellement, le colonel Mourad Zaghdoudi fait toujours l’objet d’une approfondie enquête sur des malversations financières de grande ampleur. Des malversations qui impliquent des personnalités bien introduites au sein du sérail politique. Il s’agit, a-t-on appris au cours de nos investigations, des propres amis de Saïd Bouteflika, l’ex-conseiller au Palais Présidentiel d’El-Mouradia et frère de l’ex-président de la République Abdelaziz Bouteflika.

En effet, le colonel Mourad Zaghdoudi était généreusement « entretenu » par deux hommes clés de l’entourage de Saïd Bouteflika. Il s’agit d’Amine Djerbou, hommes d’affaires et associé de Mourad Oulmi, le propriétaire de SOVAC, distributeur des véhicules des marques Volkswagen. Amine Djerbou est également l’associé du milliardaire Mourad Oulmi dans plusieurs autres business à l’image d’un investissement dans le secteur pharmaceutique.

Le deuxième parrain du colonel Mourad Zaghdoudi s’appelle Djamel Oulhadj, promoteur immobilier très influent à Alger et proche parent de Saïd Bouteflika. Les trois hommes se rencontraient essentiellement dans deux endroits : un grand domaine agricole situé à Zéralda et une luxueuse villa située à l’entrée de Club-des-Pins. Les deux milliardaires « convoquaient » régulièrement cet officier supérieur de la gendarmerie nationale pour « l’instruire » d’ouvrir des enquêtes sur leurs « adversaires » ou leurs « ennemis » dans les affaires.

Quelques fois, des oligarques algériens recouraient aux services de Mohamed Oulhadj et Amine Djerbou pour résoudre leurs « problèmes » avec la gendarmerie algérienne. Grâce à cette sale besogne, le colonel Mourad Zaghdoudi a accumulé une véritable fortune et des connexions politiques sulfureuses. Placé en détention à la prison militaire de Blida, le procès de cet officier corrompu risque d’ébranler de nombreuses personnalités politiques. A suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE