Suite à l’article de presse intitulé « Les liaisons dangereuses de Houda Feraoun avec Huawei », paru sur le journal électronique Algérie Part, Mercredi 22 mai 2019, faisant allusion à des prétendues pratiques douteuses, et largesses octroyées au profit de l’entreprise Huawei dans le cadre d’un contrat de construction d’un Hub lié au projet du Data Center de Lakhdaria, Algérie Télécom Satellite, conformément au droit de réponse, et dans le but d’informer et éclairer l’opinion public, tient à clarifier ce qui a été rapporté à ce sujet comme suit.

 

Nous tenons ici, à faire part de notre vigoureuse contestation et indignation, au sujet des propos relatés dans cet article, qui font mention d’un état de faits d’investigations   dépourvues de tout fondement, qui reposent uniquement sur une appréciation purement subjective et nullement représentative de la réalité. Ces accusations et allégations calomnieuses et diffamatoires sont consternantes, et portent gravement atteinte à la réputation et l’intégrité professionnelle des acteurs du secteur.

 

Algérie Télécom Satellite a inscrit un projet d’Acquisition d’un Hub satellitaire dans le cadre de son programme de développement, sans aucune relation avec le projet du Data Center de Lakhdaria.

Dans ce cadre, l’entreprise a engagé une consultation sélective, conformément à la procédure interne de passation de marchés d’Algérie Télécom Satellite, et a attribué le marché au soumissionnaire ayant présenté la meilleure offre.

 

Il est, à ce titre, à souligner que la société chinoise Huawei, objet de l’article diffamatoire susmentionné, n’a jamais été consultée, ni n’a soumissionné une quelconque offre, et n’a donc pas pu être attributaire, d’aucune manière.

 

Par ailleurs, il y a lieu de préciser que Monsieur Benabdelouahed, ex PDG d’Algérie Télécom Satellite, tout autant que les cadres de l’entreprise, n’ont jamais bénéficié d’une quelconque mission en Chine.

 

Algérie Télécom Satellite regrette ce type de comportement, qui ne peut être animé que par des ambitions villes, et jettent le discrédit sur un métier noble, tout en saluant les journalistes honnêtes qui s’obligent à mener de vraies investigations, et ne polluent pas la scène nationale par la désinformation.

 

Algérie Télécom Satellite se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires pour toute action diffamatoire, et a déjà engagé les procédures à cet effet.

LAISSER UN COMMENTAIRE