Des centaines d’étudiants ont organisé, dimanche, une marche pacifique en sillonnant les ruelles attenantes à la Faculté centrale d’Alger, à l’occasion de la Journée nationale de l’étudiant, célébrée le 19 mai, pour exprimer leur attachement aux revendications du hirak populaire appelant au départ du système.

Malgré le jeûne, les étudiants se sont rassemblés, très tôt dans la matinée, devant la Faculté centrale venus des différents instituts et universités, à l’instar de Bab Ezzouar, de Bouzaréah, des instituts de langues, de l’Ecole nationale polytechniques et de l’Université de Boumerdès  pour se rendre au tribunal de Sidi M’hamed sis rue Abane Ramdane où il ont scandé des slogans appelant à l’indépendance de la justice et au jugement des corrompus.

A l’entrée principale de la Faculté centrale, les étudiants scandaient des slogans exprimant leur rejet du système et appelant à l’unité du peuple et de l’Armée nationale populaire (ANP), portant des photos du chahid Taleb Abderrahmane, symbole de sacrifice pour l’indépendance de l’Algérie

Réitérant leur refus de l’organisation de l’élection présidentielle le 4 juillet, les étudiants ont appelé à « la transition démocratique et l’édification d’un Etat de droit et de libertés », scandant l’hymne national et des chants patriotiques.

Un imposant dispositif sécuritaire a été déployé au niveau des ruelles parallèles à la grande poste et à la Faculté centrale.

Source : APS

LAISSER UN COMMENTAIRE