Nous avons pu confirmer officiellement que notre site d’information Algérie Part est officiellement banni en Algérie. Nous avons recueilli tous les éléments techniques démontrant que les autorités algériennes et à leur tête l’opérateur historique et fournisseur d’accès internet Algérie Télécom ainsi que le ministère de la Poste et des Technologies dirigé par Houda-Imane Faraoun, ont procédé à la censure pure et simple de notre média en ligne. 

Cette décision inacceptable et intolérable viole honteusement le droit à l’information de nos compatriotes algériens. Il s’agit d’une décision politique qui intervient au moment où nous avons entamé de nombreuses révélations appuyées par des enquêtes approfondies sur la corruption qui règne au sein de la gendarmerie nationale et le secteur des télécommunications géré par Houda Faraoun et de dilapidation des deniers publics révélées au cours de nos investigations.

Nous tenons à prendre à témoin l’opinion publique nationale et internationale au sujet de ces scandaleuses de censure. Nous n’allons pas nous taire et nous saisirons la justice contre toutes les parties impliquées dans cette opération ignoble.

LAISSER UN COMMENTAIRE