Le général-major  Abderrazak Chérif, l’ancien chef de la 4e région militaire, a quitté l’Algérie pour rejoindre la France, a-t-on appris de sources sûres. Selon nos sources, cet ancien haut gradé de l’armée algérienne se trouve à Paris où il est en train de se soigner. Néanmoins, celui qui fut considéré pendant des années comme l’un des puissants généraux après le Chef d’Etat-major de l’ANP Ahmed Gaïd Salah, aurait décidé de ne plus revenir en Algérie comme son confrère le général-major Habib Chentouf, l’ex-chef de la 1e Région, qui avait fui l’Algérie depuis la mi-avril 2019. 

D’après des sources proches de l’entourage d’Abderrazak Chérif, ce dernier ne s’est pas présenté au tribunal militaire de Blida pour signer un registre comme il est prévu par les dispositions du contrôle judiciaire auquel il est soumis depuis sa libération de prison, en compagnie des autres 5 anciens généraux et chefs de régions militaires, au début du mois de novembre 2018. 

Le général-major Abderrazak Chérif a-t-il emboîté le pas à son camarade Habib Chentouf en décidant de « fuguer » et de se réfugier à l’étranger pour éviter de se retrouver une nouvelle fois à la prison militaire de Blida comme le général-major Saïd Bey, écroué pour une affaire de « dissipation et recel d’armes et de munitions de guerre » ?

D’autres sources militaires contactées par Algérie Part démentent cette information et se contentent de préciser que l’ex-patron de la 4e région militaire est déjà sorti du pays pour les besoins de ses soins à Paris. Des allers-retours accomplis depuis le 1er mars dernier. Cependant, ces sources reconnaissent enfin que, cette fois-ci, le général-major Abderrazak Chérif n’est toujours pas revenu en Algérie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE