Une plainte a été déposée officiellement contre Houda-Imane Faraoun, la ministre des Postes et Télécommunication, ainsi que plusieurs hauts responsables de son secteur, nous apprend un document exclusif obtenu au cours de nos investigations. 

Cette plainte a été déposée au niveau de la Cour d’Alger par une association qui veut dévoiler les pratiques sombres et les malversations financières lesquelles minent profondément le secteur des télécommunications dans notre pays. Comme le révèle ce document que nous révélons à nos lecteurs et lectrices, plusieurs marchés, mesures et décisions suspectes ou douteuses adoptées par Houda Faraoun ainsi que ses collaborateurs nommés dans des postes clés  à la tête des entreprises ou organismes étatique du secteur des télécommunications, soulèvent de véritables soupçons de corruption. Reste à savoir enfin si la justice algérienne va oser convoquer la ministre de la Poste et des Télécoms pour établir la vérité sur ces faits graves qui portent un sérieux préjudice à l’intérêt national.

La jeune ministre est clairement accusée d’abuser de son pouvoir et de ses fonctions ministérielles pour accorder des avantages financiers à des entreprises étrangères ou privées appartenant à des oligarques influents. Algérie Part poursuit ses investigations sur ce dossier.

LAISSER UN COMMENTAIRE