Ce jeudi 02 mai, l’ancien patron de la DGSN, Abdelaghani Hamel, a été longtemps auditionné par les juges du tribunal d’Abane Ramdane de Sidi M’ahmed concernant ses relations avec le milliardaire controversé Kamel Chikhi, alias « le Boucher », le principal suspect dans l’affaire de la cocaïne du Port d’Oran. 

Devant les magistrats, Abdelghani Hamel a nié toute relation avec Kamel Chikhi. L’ancien patron de la police algérienne a même démenti les informations qui circulent sur les supposées « liaisons sulfureuses » entre ses enfants et « Kamel le Boucher », a-t-on appris de sources sûres.

D’après nos sources, Abdelghani Hamel a été questionné à propos des dossiers qu’il avait affirmé détenir lors de sa déclaration fracassante faite le mardi 26 juin 2018. S’agissant de ce sujet, l’ancien patron de la DGSN  a expliqué qu’il ne comprenait pas pourquoi les services de la Police nationale ont été écartés de l’enquête diligentée sur l’affaire de cocaïne du Port d’Oran. Et partant de ce constat, Hamel a indiqué aux juges qu’il entendait à travers sa déclaration spectaculaire se mettre à la disposition de la justice algérienne.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE