Le général Ghali Belkecir déteste Abdelghani Hamel, l’ancien patron de la DGSN, la police algérienne. L’actuel commandant de la gendarmerie nationale a juré depuis 2017 d’obtenir la tête d’Abdelghani Hamel. Et entre les deux hommes, une véritable guerre froide a éclaté dans les arcanes du sérail algérien. 

Selon nos investigations, c’est le général Ghali Belkecir qui est derrière la convocation judiciaire d’Abdelghani Hamel devant la Cour de Tipza. Une Cour présidée par l’épouse… du général Belkecir, madame Fatiha Boukhers. Toutes les investigations menées en ce moment à l’encontre de Hamel ont été actionnées par Ghali Belkecir, a-t-on appris de sources sûres. Le commandant de la Gendarmerie Nationale est-il si soucieux que cela de l’intérêt général et de la guerre déclarée en Algérie contre la corruption ?

Non, loin s’en faut ! Et pour cause, derrière cette opération « mains propres » lancée contre Abdelghani Hamel se cache, en vérité, un énorme enjeu de vengeance pour Ghali Belkecir. Ce dernier voulait marier son fils, Rafik, avec la fille de Mustapha Bouteflika, l’un des frères d’Abdelaziz Bouteflika, décédé en juillet 2010 à l’âge de 57 ans. Ghali Belkecir rêvait de ces épousailles qui devaient lui permettre de sceller une alliance sacrée avec la famille du Président de la République. Une alliance qui lui ouvrirait toutes les portes du pouvoir et une ascension inespérée pour cet officier originaire de Mostaganem cité dans de nombreuses affaires scabreuses.

Au grand dam du général Ghali Belkecir, c’est Abdelghani Hamel qui va faire capoter ce mariage tant attendu. Hamel remettra un rapport compromettant à la famille Bouteflika contre Rafik Belkecir en ce qui concerne ses agissements, sa personnalité et sa proximité avec des cercles malveillants relevant de la délinquance. Le mariage sera annulé et Ghali Belkecir ne sera jamais le beau-père de la fille du frère d’Abdelaziz Bouteflika.

Hamel a gâché le rêve de Belkecir. Et depuis ce jour-là, l’homme qui deviendra le patron de la gendarmerie nationale a juré de se venger. Aujourd’hui, le général Ghali Belkecir tente d’accomplir sa vengeance en profitant  de la lutte acharnée décidée par le haut commandement militaire de l’ANP contre la corruption…

LAISSER UN COMMENTAIRE