Situé au sommet d’El Biar, Djenane El-Mithak est réputé pour être l’un des endroits les plus magiques de la capitale Alger. Il possède le jardin le plus pittoresque : le Balcon St Raphaël. Cette résidence d’Etat, fermée depuis plus de 4 ans, a attisé les convoitises des frères Kouninef, a-t-on appris au cours de nos investigations. 

Lorsque la Présidence de la République avait décidé de lancer le marché de la rénovation de cette Résidence d‘Etat pour la remettre en service, les frères Kouninef ont exercé un énorme lobbying pour s’emparer de ce marché évalué à près de… 773 milliards de centimes. Réda Kouninef a pesé de tout son poids pour que ce marché soit confié à Teixeira Duarte, une société portugaise spécialisée dans la construction et le BTP. Une société étrangère dont les intérêts sont défendus et représentés par les frères Kouninef en Algérie.

Or, il s’avère que le marché que cette société étrangère a été largement « surfacturé » et sciemment « gonflé » pour permettre la distribution de de rétrocommissions. La Société de l’investissement hôtelier (SIH) réagit rapidement pour dénoncer ces manœuvres dangereuses pour l’intérêt national. L’ex-directeur général de la SIH, Hamid Melzi, alerte les autorités publiques et l’Inspection Générale des Finances (IGF) est mobilisée pour enquêter sur ce projet. L’IGF révèle de nombreux anomalies et le marché est finalement annulé. La SIH, une entreprise publique contrôlée par le Premier-ministère, reprend les travaux et se lance en été 2018 dans la rénovation de Djenane El-Mithak.

Au moins 30 milliards de centimes sont engagés par la SIH. Mais, malheureusement, de nombreux blocages apparaissent et ralentissent les travaux : des coupures d’électricité, des ouvriers étrangement agressés par des délinquants, etc. Le DG de la SIH adresse des rapports à la Présidence de la République et aux services de sécurité. L’alarme est tirée, mais personne ne bouge le petit doigt. La SIH se retrouve victime d’une véritable opération de sabotage qui ne dit pas son nom. Et par conséquent, l’une des plus prestigieuses résidences d’Etat de toute l’Algérie est toujours fermée alors qu’elle faisait la fierté de notre pays dans un passé récent.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE