La liste des personnalités soumises à une interdiction de quitter le territoire national (ISTN) vient de s’allonger en Algérie. L’homme d’affaire Mohamed Laïd Benamor, le patron du groupe Benamor, a été frappé d’une (ISTN) depuis hier mercredi 24 avril, a-t-on appris de sources sûres. 

Le Président de la Chambre Algérienne du Commerce et de l’Industrie (CACI) sera, par ailleurs, prochainement convoqué par les enquêteurs de la brigade de recherches de Bab Jedid de la gendarmerie nationale, a-t-on appris auprès de nos sources. Mohamed Laïd Benamor doit s’expliquer sur de nombreuses pratiques suspectes et douteuses. Il sera auditionné également sur ses rapports avec plusieurs membres du sérail algérien notamment les Bouteflika et les contributions financières versées par ses soins pour les diverses campagnes électorales.

Signalons en outre que l’un des frères Benhamadi du groupe Condor a été également également soumis à une ISTN. Comme il a été démontré par les investigations d’Algérie Part, les Benhamadi sont massivement impliqués dans des dossiers d’évasion fiscale avec des transferts illicites et douteux vers des comptes bancaires hébergés dans les paradis fiscaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE